Les relations d’abord, les affaires plus tard : AJO publie le rapport de consultation de la Stratégie de justice applicable aux Autochtones

Date de publication : 29 juin 2021

Après une consultation approfondie et attentive auprès des intervenants autochtones, la Stratégie de justice applicable aux Autochtones (SJA) d’Aide juridique Ontario, publie le document : Relationships First, Business Later, Part I (Les relations d’abord, les affaires plus tard, partie 1, en anglais), un rapport de consultation sur l’efficacité de la prestation des services d’aide juridique de la SJA et d’AJO aux clients autochtones de l’Ontario, ainsi que le résumé en français du rapport de la consultation.

Il est crucial qu’AJO soit une alliée des peuples autochtones aussi efficace que possible à un moment où AJO prend des mesures urgentes pour s’attaquer aux éléments clés de la partie 1 du rapport :

  • réduction des obstacles à l’accès à la justice
  • représentation autochtone à AJO et participation des Autochtones dans les mécanismes de consultation d’AJO
  • amélioration des services juridiques et appui aux processus de justice autochtones
  • services juridiques culturellement appropriés

La partie 2 suivra la consultation auprès de la Nishnawbe‑Aski Legal Services Corporation et des communautés de la Nation Nishnawbe‑Aski.

En raison de la pandémie de COVID-19, il n’a pas été possible de mener, de manière significative, une consultation auprès de la Nishnawbe‑Aski Legal Services Corporation (NALSC) et des communautés du territoire de la Nation Nishnawbe Aski (NAN). C’est pourquoi, en ce moment, la SJA et AJO publient seulement la partie 1 du rapport qui est fondée sur la rétroaction de plus de 60 communautés et organismes autochtones de partout dans la province. Une fois que les conditions de la santé publique le permettront et que NALSC et les communautés du territoire NAN le demanderont, les consultations reprendront. Après quoi, le document Relationships First, Business Later : Part II sera mis en forme et publié et il mettra l’accent sur les besoins de la NAN et comprendra des recommandations propres à ces besoins.

La partie I comprend 20 recommandations

Ces 20 recommandations guideront l’approche AJO quant aux services et aux projets liés aux clients autochtones.

La Partie 1 est le fruit de la consultation auprès de communautés autochtones, des organismes politiques et des fournisseurs de service, qui a eu lieu au début de 2019. AJO a commencé à travailler à l’amélioration des relations avec les clients et les communautés autochtones qu’elle sert dans le but de s’attaquer aux problèmes soulevés dans la partie 1. Ce travail comprend le renforcement de la reconnaissance par AJO du statut distinct des peuples autochtones, une augmentation de la représentation des Autochtones dans des fonctions importantes à AJO pour lutter contre la perception qu’AJO prend des mesures purement symboliques, un engagement accru à fournir des services et du soutien culturellement pertinents pour les Autochtones.

« Aide juridique Ontario reconnaît et confirme son engagement à être une alliée pour le peuple autochtone, ses familles et ses communautés, partout en Ontario. Nous sommes déterminés à faire en sorte qu’AJO fournisse des services juridiques de la plus grande qualité aux clients autochtones et reconnaissons l’importance de la collaboration avec les communautés, les intervenants autochtones et les fournisseurs de service autochtones pour y arriver », a déclaré David Field, président-directeur général d’Aide juridique Ontario.

Rebecca Hammond, conseillère en politique, SJA, a ajouté : « Nous sommes déterminés à travailler en partenariat avec les peuples autochtones et les gouvernements fédéral et provincial pour éliminer la surreprésentation autochtone dans la population incarcérée — adolescente et adulte — conformément aux appels à l’action lancés par la Commission de vérité et réconciliation. Chi miigwetch aux communautés, intervenants et fournisseurs de service autochtones pour le travail qu’ils continuent d’effectuer pour les peuples autochtones dans le système de justice. Chi miigwetch pour votre honnêteté et votre engagement à tenir AJO et la SAJ responsable envers les peuples qu’elle sert. »

Pour de plus amples renseignements, contactez la Stratégie de justice applicable aux Autochtones d’Aide juridique Ontario.


Reconnaissance du territoire autochtone

Aide juridique Ontario reconnaît que ses travaux et ceux de ses partenaires communautaires se déroulent dans divers territoires traditionnels autochtones de l’Ontario. Nous sommes reconnaissants d’avoir la possibilité de travailler et de vivre dans ces territoires. Nous remercions les Premières Nations, les Métis et les Inuits qui ont pris soin de ces territoires depuis des temps immémoriaux et qui continuent de contribuer à la force de l’Ontario et à toutes les collectivités de la province.

Aide juridique Ontario souhaite également reconnaître que son bureau provincial se trouve à Toronto et sur le territoire traditionnel de nombreuses nations, dont la Première Nation mississauga de New Credit, les Anishnabeg, les Chippewas, les Haudenosaunees et les Wendats. Ce territoire abrite aujourd’hui divers membres des Premières Nations et des communautés inuites et métisses. Il est également reconnu que Toronto est visé par le traité 13 signé avec la Première Nation mississauga de New Credit.

AJO affirme sa solidarité avec les survivants des pensionnats, l’esprit des enfants qui ne sont jamais revenus, leurs familles et leurs communautés.