Des cliniques juridiques obtiennent un financement pour appuyer les survivantes et survivants d’agression sexuelle et de violence entre partenaires intimes

Date de publication : 23 mars 2022

Neuf cliniques communautaires procureront des services juridiques aux survivantes et survivants d’agression sexuelle et de violence entre partenaires intimes. Le financement de ces projets s’inscrit dans le cadre d’une stratégie globale du gouvernement du Canada visant à s’attaquer aux besoins croissants de combattre la violence fondée sur le sexe que la pandémie de Covid-19 a exacerbée.

Aide juridique Ontario (AJO) remercie le gouvernement de financer ces projets qui s’alignent sur certains des objectifs principaux de la Stratégie en matière de violence familiale d’AJO. En outre, ces projets soulignent l’importance du travail effectué par les cliniques juridiques communautaires qui fournissent un soutien juridique aux personnes vulnérables de ce groupe de clients.

Dans le cadre de la première initiative, neuf cliniques juridiques coordonnées par Justice for Children and Youth recevront 6,6 millions de dollars sur cinq ans pour fournir de l’éducation juridique, des conseils ainsi que des services de représentation et holistiques aux survivantes et survivants d’agression sexuelle, notamment aux enfants, et aux jeunes qui sont victimes d’agression sexuelle, de violence physique ou de violence familiale ou qui sont exploités à des fins de commerce du sexe. Les cliniques suivantes participent à ce projet :

De plus, 1,26 million de dollars sur cinq ans sera versé au Centre francophone de Toronto pour améliorer l’accès aux conseils et à la représentation juridiques des victimes et survivantes et survivants francophones en contribuant à la formation des professionnels de la justice pénale et familiale sur les cadres et les dynamiques juridiques qui existent dans les cas de violence entre partenaires intimes.

Pour de plus amples renseignements, consultez le communiqué de presse du gouvernement du Canada : Offrir du soutien aux survivantes et survivants d’agression sexuelle et de violence entre partenaires intimes en Ontario est une priorité pour le gouvernement du Canada