Salle de presse : Archives des nouvelles

LAO Newsroom

Aide juridique Ontario appuie le développement d’un outil d’évaluation des troubles de santé mentale et de la dépendance

Le 8 juillet 2014


Aide juridique Ontario (AJO) a établi un partenariat avec l’Association canadienne pour la santé mentale (ACSM), division de l’Ontario et avec le Provincial Human Services and Justice Coordinating Committee (P-HSJCC) pour dresser une liste préétablie de questions pour identifier les clients à risque et ayant de grands besoins ainsi que d’assurer que ces derniers reçoivent l’aide juridique nécessaire.

« Le questionnaire aidera les prestataires de services juridiques à mieux comprendre la complexité des besoins des clients et à ensuite faire les renvois appropriés vers les services de santé mentale, de toxicomanie et sociaux offerts dans la communauté ».

— Camille Quenneville, directrice générale de l’ACSM, division de l’Ontario.

Les travailleurs de première ligne, les avocats et le personnel d’AJO seront en mesure d’utiliser ce questionnaire d’entrevue axé sur la récolte de preuves concrètes afin d’identifier les clients ayant des besoins complexes en matière de santé mentale ou souffrant de toxicomanie à n’importe quel point de contact et le plus tôt possible dans la procédure judiciaire.

« Les outils d’évaluations sont communs dans les secteurs de la santé et du soutien social. Toutefois, il y en a peu qui portent sur les droits de la personne qui peuvent être utilisés par le personnel juridique de première ligne dans le cadre d’une affaire criminelle », indique Ryan Fritsch, qui est responsable de l’élaboration de la Stratégie en matière de santé mentale d’AJO. « Cet outil est une plateforme pour l’innovation qui améliorera la coordination des causes et facilitera la coordination entre les services à n’importe quel point d’entrée dans le système d’aide juridique ».

Le questionnaire se remplit en cinq à 10 minutes et ne remplace pas un outil de diagnostic de santé mentale clinique ou un relevé complet de tous les besoins juridiques.

« La majorité des personnes ayant de troubles de santé mentale et de dépendance n’ont jamais de démêlés avec le système de justice pénale, mais pour ceux qui en ont, il est essentiel de déterminer le degré de leurs besoins de service particuliers», affirme Camille Quenneville, directrice générale de l’ACSM, division de l’Ontario. « Le questionnaire aidera les prestataires de services juridiques à mieux comprendre la complexité des besoins des clients et à ensuite faire les renvois appropriés vers les services de santé mentale, de toxicomanie et sociaux offerts dans la communauté ».

L’outil d’évaluation sera mis à l’essai à compter de l’automne 2014 dans un bureau d’avocats de service en droit criminel. Sa mise en œuvre suivra dans des cliniques juridiques et centres communautaires additionnels. Plus de renseignements seront disponibles à mesure que le projet avance.

Ce partenariat est l’un des nombreux projets qu’AJO entreprendra dans le cadre du développement de la Stratégie en matière de santé mentale. Cette stratégie vise à renforcer la capacité des avocats, des travailleurs de première ligne et de la direction à mieux servir les clients souffrant de troubles de santé mentale ou de toxicomanie. Cette stratégie, qui a pour objectif d’améliorer l’accès aux services, d’augmenter la capacité et d’appuyer les services à la clientèle existants d’AJO, est pluriannuelle et multidimensionnelle


Articles connexes


Pour toute autre question ou demande de communication :

Josephine Li
Conseillère en communications
Téléphone : 416 979-2352, poste 6015
Courriel : lijos@lao.on.ca

Joe Kim
Directeur, Communications
ACSM, division de l’Ontario
Téléphone : 416 977-5580, poste 4141
Service sans frais : 1 800 875-6213
Courriel : jkim@ontario.cmha.ca