Salle de presse : Archives des nouvelles

LAO Newsroom

Une auxiliaire de l'aide juridique indigène aide les membres d'une communauté des Premières Nations à naviguer dans le système juridique

Le 26 juin 2014


Tout au long de sa carrière, Sondra Gilbert, auxiliaire de l'aide juridique indigène, a pu observer directement que les personnes indigènes étaient confrontées à de nombreux obstacles lorsqu’elles avancent dans le processus judiciaire.

« Maintenant, en tant qu'auxiliaire de l'aide juridique indigène, je suis en mesure de fournir un appui concret et pratique aux personnes qui remplissent des formulaires et les aider à manœuvrer dans le système. »

— Sondra Gilbert

Avant de se joindre au personnel du Bureau du district de Kent, Lambton et Essex d'Aide juridique Ontario, Sondra à travaillé pour la Société d'aide à l'enfance autochtone.

« J'ai souvent été approchée par des gens qui avaient besoin d'assistance à la Cour de la famille et je ne pouvais pas faire grand-chose, a-t-elle déclaré. Maintenant, en tant qu'auxiliaire de l'aide juridique indigène, je suis en mesure de fournir un appui concret et pratique aux personnes qui remplissent des formulaires et les aider à manœuvrer dans le système. »

Dans son rôle, elle assiste les avocats indigènes qui offrent des ateliers de conseils sur des affaires en droit de la famille aussi bien qu'en droit criminel aux personnes indigènes des trois Premières Nations du comté de Lambton. Elle travaille également au tribunal satellite de Walpole Island qui siège une fois par mois dans les bureaux du conseil de bande locale dans des instances portant sur les infractions les moins graves.

Une des fonctions de Sondra est d'informer les membres de la communauté pour qu’ils puissent prendre des décisions éclairées quant aux services qui leur conviennent le mieux. Cette information comprend l'élaboration d'un répertoire des ressources et la diffusion de dépliants de renseignements au sujet de l'horaire et des coordonnées des ateliers de conseils.

« Le processus à la Cour de la famille dans son ensemble peut être très intimidant, a-t-elle admis. Les personnes avec lesquelles je travaille ne sont pas représentées, ainsi je les aide en les mettant en contact avec notre avocat de service et je les dirige vers les ateliers de conseils s'il y a d'autres documents qu'ils doivent remplir. »

Elle se souvient qu’un jour, au palais de justice, elle a rencontré un homme à qui on avait signifié une motion urgente pour le jour suivant et qui ne savait pas du tout quoi faire. Il était séparé de sa femme et de ses enfants et, en raison de violence familiale, des accusations avaient été portées contre lui.

Terrifié à l'idée de perdre tout contact avec ses enfants, l'homme s'est adressé à Sondra qu'il avait déjà rencontré à un atelier de conseils. Très rapidement, cette dernière a pu déterminer ce qu'il fallait faire et à qui il fallait parler.

Grâce à un certificat, l'homme a pu retenir les services d'un avocat pour s'occuper de la motion urgente le lendemain et le client est arrivé à établir un horaire de visites temporaire pour voir ses enfants.

« J'aime beaucoup travailler avec les gens et les aider à vaincre les obstacles que pose le processus judiciaire, a dit Sondra en parlant de son travail. Parfois, ce ne sont que de petites choses comme donner des renseignements, un numéro de téléphone ou une date. D'autres fois, ce sont des choses plus importantes comme raconter l'histoire des gens dans les documents de la cour. »

Si vous habitez le comté de Lambton et que vous avez des questions sur les services d'aide juridique, composez le 1 877 449-4002 ou consultez legalaid.on.ca.


Questions

Josephine Li
Conseillère en communications
Téléphone : 416 979-2352 poste 6015
Courriel : lijos@lao.on.ca