Salle de presse

Archives des nouvelles

LAO Newsroom

La médiation permet aux gens de voir un autre point de vue

Le 9 juillet 2013


Trish Thomas

Trish Thomas

L'un des clients de Trish Thomas, médiatrice familiale, lui a confié qu'il avait commencé la médiation en pensant qu’il était désavantagé quant aux questions concernant son fils, mais qu'il avait fini par conclure une entente sur le partage des responsabilités parentales avec son ancienne épouse, qui était juste et qui lui donnait davantage de temps avec son fils.

Des commentaires comme celui-ci sont l'un des nombreux aspects gratifiants du travail de Trish.

« Je sais que ça fait banal, commence Trish en riant, mais travailler pour AJO en tant que médiatrice familiale est mon rêve. »

Se décrivant comme une extravertie qui a toujours été captivée par les histoires des autres, Trish a l'habitude que des étrangers se confient à elle. Lorsqu'elle a décidé de changer de carrière, il y a quatre ans, c'est tout naturellement qu'elle a choisi la médiation familiale, qui correspondait mieux à sa personnalité.

Se joindre à AJO il y a deux ans comme médiatrice à la Cour de la famille du 47, avenue Sheppard Est, était tout aussi logique : Trish a toujours eu l'intention de travailler avec des clients à faible revenu.

Selon Trish, les séances de médiation permettent aux parents qui se séparent de trouver des solutions pratiques à la garde des enfants, au droit de visite, aux pensions alimentaires, au partage des responsabilités parentales, aux projets de vacances et à d'autres aspects liés à la séparation.

« Même si les parents aiment leurs enfants, ils ne réalisent parfois pas à quel point leurs sentiments négatifs envers l'autre les aveuglent ou à quel point leurs disputes sont préjudiciables pour le bien-être de leurs enfants »

La médiation est un processus volontaire. Les deux parents doivent consentir à recourir à un médiateur familial agréé, neutre, qui les aidera à discuter de leurs problèmes de famille et à les résoudre.

Quel est le problème le plus commun qu'elle voit? Trop souvent, elle remarque que les parents sont encore aux prises avec des rancœurs et des vieilles histoires qui alourdissent le conflit entre eux.

« Même si les parents aiment leurs enfants, ils ne réalisent parfois pas à quel point leurs sentiments négatifs envers l'autre les aveuglent ou à quel point leurs disputes sont préjudiciables pour le bien-être de leurs enfants », explique-t-elle.

Elle insiste sur le fait que les médiateurs ne prennent pas de décision pour les parties. Ils se contentent d'aider les parents à concentrer leur attention sur l'intérêt véritable de leurs enfants et à passer d'une relation de couple à une relation de « coparents ».

Elle précise aussi que la médiation permet aux parties d'avoir une conversation ciblée, productive, sur leurs enfants, dans un environnement rassurant et confidentiel. Un médiateur impartial, ajoute-t-elle, peut guider les clients vers une meilleure compréhension du point de vue de l'autre, ce qui réduit le conflit.

Parfois, ses capacités de règlement des conflits contribuent même à éliminer le besoin de la séparation. Trish se souvient d'un couple qui a décidé de rester ensemble après avoir assisté à des séances de médiation avec elle. Ils ont utilisé les outils que Trish leur a enseignés pour régler leurs problèmes.

« L'avantage réel de la médiation est une communication améliorée. Les gens aiment qu'on les écoute, fait-elle observer simplement. La médiation permet d'apaiser les émotions et de tempérer les gens. »

Si vous êtes intéressé par la médiation familiale et que vous vivez dans le Nord de Toronto, contactez Trish au 416 979-2352, poste 5193, ou à thomasp@lao.on.ca.


Questions


Si vous avez des questions ou souhaitez obtenir des renseignements supplémentaires, veuillez contacter :

Josephine Li
Conseillère en communications
Téléphone : 416 979-2352, poste 6015
Courriel : lijos@lao.on.ca ou media@lao.on.ca