Salle de presse

Archives des nouvelles

LAO Newsroom

Les avocats de la RGT parlent de pratiques exemplaires à la séance de formation du printemps mené par AJO

Le 11 avril 2013


Plus de 100 avocats salariés d'Aide juridique Ontario (AJO) de la région du Grand Toronto ont tiré parti de la fermeture des tribunaux, le lundi de Pâques, pour participer à une conférence de formation très courue.

« J'apprécie beaucoup ces occasions d'apprentissage. Les sujets sont toujours pertinents. Les orateurs et les groupes d'experts sont excellents et j'apprends toujours quelque chose que je peux mettre en pratique dans mon travail quotidien. »
- Mark Donohue

La conférence, qui s'est tenue au centre civique de North York, était offerte à tous les avocats de service en droit criminel de la RGT ainsi qu'aux membres du personnel d'AJO qui ne sont pas des avocats. Lors de la planification de l'événement, le comité d’AJO s'est appuyé sur un solide réseau d'experts, notamment des juges de paix, des procureurs de la Couronne, des avocats du secteur privé, des travailleurs dans les cliniques et des membres du personnel d'AJO.

« La journée a été très intéressante, a déclaré Paul McLeod, avocat criminaliste travaillant à AJO au bureau de la région du Grand Toronto (RGT) et un des organisateurs de la conférence. Il y a eu des débats animés entre les groupes d'experts et les participants ainsi que de nombreuses discussions sur les nouvelles lois sur la mise en liberté conditionnelle et sur les perquisitions électroniques.

« Une des séances particulièrement réussies, a noté Paul, touchait l'impact du système de justice pénale sur les autres aspects de la vie des clients d'AJO.

« Cette discussion ouvre des horizons nouveaux quant à la manière de percevoir les clients et à l'impact des ordonnances de mise en liberté conditionnelle et de l'incarcération sur leurs conditions de logement », a-t-il ajouté.

Immanuel Lanzaderas, collègue de Paul au bureau de la RGT et un des autres organisateurs, a constaté que les participants ont réagi très favorablement à des séances de ce genre car elles traitent des questions qui concernent à la fois le droit criminel et les autres domaines du droit — plus particulièrement ceux du droit de la famille, de l'immigration et de la pauvreté qui sont les domaines qui concernent AJO.

« Nous tenons compte des sujets d'actualité brûlants dans le monde des avocats de service des tribunaux, a expliqué Immanuel. Ces séances sont des occasions d'interrogations et de discussions productives entre les conférenciers et les participants. Pour ma part, l'un des points forts de la journée a été de voir le personnel d'AJO communiquer leur savoir-faire aux autres membres du personnel. »

Certaines discussions étaient tellement animées que les participants n’ont pas eu le temps de traiter de toute la question. Paul pense qu'ils reprendront certains des mêmes sujets lors de la journée de formation professionnelle prévue pour novembre.

Mark Donohue, un des avocats salariés d’AJO qui a participé à la conférence, a déclaré : « J'apprécie beaucoup ces occasions d'apprentissage. Les sujets sont toujours pertinents. Les orateurs et les groupes d'experts sont excellents et j'apprends toujours quelque chose que je peux mettre en pratique dans mon travail quotidien. »

La prochaine journée de formation professionnelle d'AJO aura lieu le 11 novembre.


Questions?

Pour de plus amples renseignements, veuillez contacter :

Kristian Justesen
Directeur, Groupe des communications et des relations avec les intervenants
Téléphone : 416 979-2352, poste 4782
Courriel : justesk@lao.on.ca ou media@lao.on.ca