Salle de presse

Archives des nouvelles

LAO Newsroom

Les cercles du programme Talking Together et les tribunaux itinérants contribuent à enrichir l'expérience de stage à Thunder Bay

Le 13 mars 2013


Portrait d’une stagiaire : Tiffany Boisvert

Dans le cadre de son travail au bureau du district du Nord-Ouest d'AJO et de sa participation à un tribunal itinérant, la stagiaire en droit Tiffany Boisvert a eu l'occasion de voir la justice rendue dans quelques-unes des « salles d'audience » les plus insolites dans des collectivités éloignées.

Ian Dupont

« AJO joue un rôle important dans la promotion de l'accès à la justice, et je voulais un travail où j'aurai le sentiment de faire une différence. »
— Tiffany Boisvert, stagiaire en droit

« Nous avons mis en place un tribunal dans un hall de la légion où une boule à miroirs de style disco pendait au plafond de la “salle d'audience”, dans un centre culturel où il y avait des métiers à tisser dans le “cabinet du juge”, et même dans une patinoire de hockey! » a-t-elle raconté.

Tiffany réalise bien que son expérience à Aide juridique Ontario, et au bureau du district du Nord-Ouest en particulier, est complètement différente de celle qu'offrirait un stage en droit dans un grand cabinet d'avocats. La communauté juridique de Thunder Bay est relativement petite, avec seulement six juges de la Cour de l'Ontario et un nombre assez restreint d'avocats en droit de la famille et en droit criminel.


Bien plus qu'un travail dans les coulisses

Avant son stage en droit à AJO, Tiffany a déjà travaillé pendant deux étés pour l'aide juridique et participé à un programme Talking Together qui utilise les cercles autochtones traditionnels comme alternative à la procédure judiciaire. Le cercle Talking Together vise à réduire le nombre d'enfants et de jeunes autochtones qui sont retirés de leur communauté. Collectivement, le cercle décide d'un plan de soins qui est déposé auprès du tribunal et appuyé par la communauté d'origine de l'enfant.

« Tout au long des mois que j'ai passés à AJO, on m'a confié une grande variété de tâches intéressantes et stimulantes qui m'ont permis d'élargir mes connaissances, tout en maintenant un sain équilibre entre le travail et ma vie privée », a-t-elle ajouté.

Quel que soit le travail, s'adresser au tribunal ou traiter directement avec les clients, c'est bien plus qu'un simple travail dans les coulisses. Tiffany reconnaît la chance qu'elle a eue de pouvoir travailler dans divers domaines, notamment en droit de la pauvreté dans une clinique juridique locale et, plus tard, en droit de la famille auprès d'un avocat de service. Elle travaille maintenant en droit criminel avec un avocat du secteur privé.

« J'ai été ravie quand j'ai appris que je pourrais faire mon stage en droit à AJO, a-t-elle déclaré. Je savais que cela me permettrait d’acquérir une expérience dans plusieurs domaines qui me préparerait bien à l'exercice du droit. »

Tiffany se souvient bien d'une affaire de droit de garde impliquant une mère célibataire qui avait à peu près le même âge qu'elle. Même si l'affaire n'était pas particulièrement compliquée et a finalement été résolue lors d'une audience non contestée, Tiffany n'a pas oublié la gratitude et le soulagement évident de la cliente.

« On pouvait voir qu'un énorme fardeau venait d'être levé de ses épaules, se souvient Tiffany. Elle était très émue et m'a demandé si elle pouvait m'embrasser. Plus tard, elle m'a envoyé une carte avec une photo de son enfant, en me remerciant et me souhaitant bonne chance dans ma carrière. C'était extrêmement émouvant. »


Choisir de faire son stage en droit à AJO

Tiffany a choisi de faire des études en droit parce qu'elle voulait aider à promouvoir les droits et les intérêts de ceux et celles dont les voix ne se font pas facilement entendre.

« AJO joue un rôle important dans la promotion de l'accès à la justice, souligne-t-elle. Je voulais utiliser mes compétences là où je pourrais vraiment faire une différence, à savoir en aidant des personnes marginalisées et en leur donnant le pouvoir d'agir ».

Son choix de faire son stage en droit à AJO s'appuie sur l'expérience positive qu'elle avait eue auprès de l'organisme lors de son stage d'été en 2010. Elle a été agréablement surprise de se retrouver dans une salle d'audience dès le premier jour et de travailler directement avec des clients peu de temps après.

Tiffany achèvera son stage en droit en avril 2013 et sera admise au barreau en juin 2013. Elle a accepté un poste d'avocat salarié hybride au bureau de Thunder Bay.

« Je recommanderais et, en fait, j'ai déjà recommandé, le programme de stage en droit d'Aide juridique Ontario à d'autres étudiants, car il offre une expérience de travail concrète, intéressante et bien équilibrée, a-t-elle déclaré. Vous faites un travail important et enrichissant non seulement pour vous-même, mais aussi pour vos clients. »


Renseignements



Pour plus d'information sur les possibilités d'emploi à AJO, contactez le centre d'information sur les Ressources humaines d'AJO, au genlws@lao.on.ca, ou par téléphone à 1 800 668-8258.